Tandem black logo

Vélotaf : fini l’excuse de la pluie ! 🌧

Parmi les raisons invoquées pour rester bien au chaud dans sa voiture ou dans les transports en commun, la pluie arrive souvent en première position !  Mais cette excuse n’est plus valable, et on vous explique pourquoi 😊.  

Rouler sereinement sous la pluie demande un (tout) petit peu d’organisation, d’équipement et surtout un peu de bon sens ! 😉 Vous n’allez vous laissez effrayer par quelques gouttes de pluie et renoncer au vélotaf tout de même ? On vous épargne l’expression favorite de votre grand-mère bretonne : “allez viens tu n’es pas en sucre !”, et on essaie de vous convaincre avec quelques conseils avisés.

Capture d’écran 2021-03-29 à 16.47.55.png

Tout d’abord, il ne pleut pas si souvent ! 😁

Le risque de pluie à vélo est beaucoup plus faible qu’il n’y parait et largement surestimé ! Les vélotafeurs du quotidien pourront vous l’affirmer, ils ne pédalent pas souvent sous la pluie et arrivent rarement trempés au travail. Pour convaincre les plus septiques,  Météo France a mené une étude intitulée « Pour l’environnement et le climat, agir en pédalant sans (trop) se mouiller « . Cette étude se base sur des données météos cumulées depuis 2005, dans 16 grandes villes françaises. Elle permet de simuler le nombre de trajets effectués sous la pluie par un vélotafeur utilisant son vélo matin et soir pendant 30 minutes, 5 jours par semaine (en prenant soin d’enlever 5 semaines de congés). Et vous le constaterez par vous-même, les trajets sous la pluie restent très peu fréquents (excepté chez nos amis brestois 😁)!

En moyenne, en France, 90 % des trajets domicile-travail quotidiens se font sans pluie et pour le peu de trajets “mouillés”, il est relativement rare de pédaler sous une tempête ou sous de grosses averses. Météo France considère un trajet comme “mouillé” à partir de seulement 0,2 mm de précipitation, soit un verre d’eau ! Donc, au pire vous devrez faire face à quelques gouttes de pluie sur 1 trajet sur 10,  pas de quoi en faire un drame si ? 😁

marc-kleen-Gy2JpzaI9QU-unsplash.jpg

Nos conseils pour affronter la pluie ☔️

Que vous soyez un vélotafeur expérimenté 💼ou un cycliste débutant pris au dépourvu par une averse au cours d’une promenade 🚲 ; voici quelques conseils pour rouler en toute sérénité sur les rares trajets ou vous devrez faire face à la pluie ! Vous verrez , en adoptant simplement les bons réflexes, ce n’est pas aussi terrible qu’il n’y parait ! 😉

Adapter sa conduite ⚠️

Pédaler sous la pluie demande un peu plus d’attention que d’habitude et une conduite adaptée au sol humide.

  • Tout d’abord, il faut savoir anticiper :  avec un temps pluvieux, votre visibilité diminue forcément et les effets de surprise sont donc plus nombreux. Pour éviter la chute, diminuez votre vitesse afin d’avoir le temps de voir ce qu’il se passe autour de vous et éviter les obstacles.  
  • Le freinage n’est pas le même sur une route mouillée, il y a forcément moins d’adhérence au niveau de vos pneus. On vous recommande de ne pas freiner trop brusquement au risque de faire un sacré dérapage !
  • Par ailleurs, on vous conseille de ne pas tenter le diable et  d’éviter au maximum les surfaces glissantes comme les  plaques d’égouts, les rails de tramway, les surfaces peintes telles que les bandes blanches sur la route,  les feuilles mortes ou encore les flaques (sauf si vous voulez prendre une bonne douche avant d’arriver au boulot 🚿).
  • Par temps de pluie, il est préférable d’éviter les pneus sur-gonflés. En étant un peu moins gonflés, ils auront plus de surface au contact du sol et donc plus d’adhérence, cela vous permettra d’être plus stable dans les virages.  

Bien s’équiper 👕

Selon un fameux dicton néerlandais, “il n’y a pas de mauvais temps, seulement un mauvais équipement”. De nombreux vêtements adaptés au vélo existent pour se protéger de la pluie de la tête au pied, et arriver sec au boulot (et vous en trouverez pour tous les gouts ! ) :

  • Les gardes-boues à l’arrière et à l’avant des vélos sont indispensables et généralement déja présents sur la plupart des vélos. Ils permettent de vous protéger des projections d’eau et de boue présents sur la route et ainsi de garder vos jambes et vos fesses au sec !
  • Pour le haut, n’importe quel manteau imperméable fera l’affaire, cependant, il existe aujourd’hui des ponchos spécialement pensés pour les cyclistes et qui vous protègent entièrement ! Nos amis de Je suis à vélo proposent des modèles de ponchos colorés et  super sympas, parfaitement adaptés à la pratique du vélo par temps pluvieux. N’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site !
  • Pour les gros jours de pluie, investissez dans un sur-pantalon imperméable. Bon ok ça fait un peu cosmonaute 👩‍🚀 mais c’est facile à enfiler et à retirer en arrivant au travail. Vos jambes et vos fesses resteront totalement au sec !
  • Portez un casque ! Même si sa fonction première est la sécurité,  il protégera votre tête de la pluie 😉 .
bart-van-dijk-Ojtpsxy4sFk-unsplash.jpg

ATTENTION , sous la pluie un cycliste est beaucoup moins visible aux yeux des automobilistes !  S’il pleut beaucoup, il est essentiel de pouvoir être vu par les autres usagers de la route ! Allumez vos lumières ou munissez -vous de vêtements réfléchissants.  Chez Tandem, on propose dans notre offre, un casque connecté doté d’un clignotant lumineux à l’arrière.  Avec ça, on ne risque plus de vous louper !

Rouler à vélo électrique sous la pluie ?  🔅

Pas d’inquiétude, rouler à vélo électrique sous la pluie est tout à fait possible ! Les fabricants ont bien entendu anticipé la question et conçu des batteries avec des étuis imperméables qui isolent la batterie de l’humidité. On vous conseille toutefois de retirer la batterie de votre vélo si possible,  lorsque vous garez celui-ci en extérieur pour une durée incertaine.

Alors fini la fausse excuse de la pluie pour repousser votre passage au vélo 😄 !  On vous l’assure, trois gouttes de pluie 10 jours par an, ce n’est rien à côté du bonheur et du changement de vie que vous allez avoir si vous vous mettez au vélo. Faites-nous confiance et comme on vous le dit souvent : en selle ! 🚀

Pauline

Brand & Marketing Manager