Tandem black logo

Nouvelle solution de mobilité en entreprise : le vélotaf’ et le vélo de fonction en expansion ! 🚲

Aller au travail à vélo a un nom que vous connaissez tous maintenant, le vélotaf.

Cette pratique est même en plein boom en France et gagne chaque année du terrain en France, où le trafic cycliste croît de 15% par an depuis 7 ans.

Le nombre de vélotafeurs a nettement progressé et notamment depuis le premier déconfinement, il y a de quoi se réjouir ! 😁

L’expansion de cette mobilité douce en France

Il y a vingt ans, cette pratique était marginale. Aujourd'hui, un Français sur cinq vivant dans une grande ville (plus de 100.000 habitants) pédale lors de son trajet domicile-travail, selon l'étude   « La Pratique du vélo en milieu urbain » réalisée par l'Union sport et cycle. Dans un premier temps, la croissance du vélotaf s'est faite en réponse au contexte sanitaire. En effet, beaucoup de vélotafeurs y voit un moyen de distanciation sociale. 😷D’ailleurs, à la levée du confinement, les trajets domicile-travail étaient les plus privilégiés par les cyclistes.

Désormais, le vélotaf s'institutionnalise et plusieurs entreprises ont mis en place ces derniers mois un système de vélo de fonction, pour rendre plus écologique les déplacements de leurs employés.

Plusieurs vélotafeurs pensent que la pratique du vélo devrait être encouragée par les entreprises. Une simple question de temps au vu de la dynamique actuelle du cyclisme.

Parmi les vélotafeurs, la tranche d'âge la plus représentée est celle des jeunes (25-34 ans), avec près de 61 % selon l’étude « L’Observatoire du vélo » commandée par l'Union Sport & Cycle et Sport Heroes.

D’après cette même étude, on tient tout de même à souligner ce fait remarquable, même s’il est vrai que les hommes représentent une part importante des cyclistes, les femmes sont plus nombreuses à être adeptes au vélotaf (55% contre 45 % pour les hommes). Bravo mesdames ! 👏

Quelles sont les raisons du succès du vélotaf ?

L'affirmation a été rabâchée à outrance pendant le confinement, mais elle est plus valable que jamais, plusieurs mois plus tard : la pratique du vélo en France, et plus précisément la pratique du vélotaf est en constante augmentation.

Généralement les principales motivations que nous retrouvons chez les vélotafeurs sont le fait d’adopter un mode de déplacement plus respectueux de l’environnement surtout en ce qui concerne leur trajet domicile-travail, la préoccupation de leur bien-être personnel comme professionnel au quotidien, ainsi que l’envie d’éviter le stress et la perte de temps dû aux embouteillages citadins.

Mais également, le plaisir de rouler régulièrement ainsi que les économies réalisées qui viennent dans un second temps.

Pour les vélotafeurs, le trajet dure en moyenne entre 10 et 20 minutes, ce qui correspond à de courtes distances, généralement inférieures à 5 kilomètres. C’est sur cette distance que le vélo est aussi rapide que les transports motorisés en ville.

Mais, il s’avère que le vélotaf n’est pas réservé qu’aux cyclistes urbains ! Eh oui, ce type de déplacement doux peut se pratiquer n’importe où puisque avec l’essor des vélos électriques, les coups de pédale permettent de passer partout ! 😎

Des avantages au vélo de fonction ok, mais pour qui ?

Pour nos chers vélotafeurs…

  • Pas le temps d’aller à la salle de sport ? Avec le vélotaf vous pratiquez une activité physique régulière juste en allant travailler, si ce n’est pas beau ça ? 💪 (30 minutes d’activité physique par jour contribuent à diminuer les maladies cardio-vasculaires, le cancer, le diabète, le stress, etc.)
  • Fini le stress des transports en commun lié au bruit, au retard et à la promiscuité (Covid friendly, non merci) ! 🚊❌
  • Gagnez du temps sur vos trajets en ville, ça sent la fin des bouchons le matin.
  • A vous les économies, au revoir les frais de stationnement, de péage et frais de carburant. Car oui, aller au travail à vélo est en moyenne dix fois moins cher qu'en voiture : sur 440 trajets de 4 kilomètre le prix moyen est de 0,58 euro à vélo (frais d'entretien, coût d'une assurance, achat de matériel, etc.) et de 6,80 euros pour la voiture (sans compter le prix du permis, l'assurance, les frais de parking, etc.) Même à vélo électrique le prix s’élève à seulement 0,70 euro !
  • Grosse réduction de votre empreinte : 10km à vélo par jour permet d’économiser 700kg d’émission de CO2 par personne et par an ! 🌳 Ça fait réfléchir…
bicycle-789648_960_720.jpeg

…mais aussi pour les employeurs !

  • Participation à la hausse de la productivité de vos salariés, et ça, on sait que c’est crucial !
  • Comment ? En raison de l’absence de stress et de tensions liées aux difficultés de circulation (retards, embouteillages…) et de l’absentéisme qui en découle.
  • En mettant ce dispositif en place dans votre politique de qualité de vie au travail, celui-ci peut apporter jusqu’à 12% de gains de productivité dans vos équipes. 😊
  • Vous améliorerez nettement le bilan carbone de votre entreprise : un salarié faisant 10 km pour se rendre au bureau émet 1,9kg de CO2 en voiture (thermique et non électrique) contre seulement 20g de CO2 à vélo électrique. Ainsi vous réduisez très fortement les émissions de gaz à effet de serre issues des déplacements dans le cadre du travail. 🌱
  • Il vous permettra d’améliorer votre image de marque employeur en apportant votre contribution à la lutte contre le réchauffement au titre de la Responsabilité Sociale et Environnementale de votre entreprise, et dans le cadre du plan de mobilité des salariés. 🌾
  • Vous bénéficierez d’avantages fiscaux avec une réduction d’impôt de 25% ! Oubliez les frais d’essence et de parking.
  • Donnez l’opportunité à chacun de vos salariés d’avoir un vélo de fonction ou une flotte de vélos à disposition via des solutions clefs en main proposée par Tandem ! 🤝

Comment s’inspirer de nos voisins européens ?

Selon les derniers chiffres de l’INSEE, le vélotaf concernerait plus de 28% aux Pays-Bas, 7% en moyenne dans les pays européens... et 3% seulement en France.

L'usage du vélo pour les déplacements du quotidien accuse chez nous un net retard, 3% s'il s'agit que de trajets domicile-travail. 😭

C’est pourquoi le plan "Vélo et mobilités actives" lancé en 2018 a pour ambition de tripler la part de la bicyclette d'ici à 2024 pour atteindre les 9%. Et bonne nouvelle ! La fréquentation des pistes cyclables a bondi de 27 % sur l’année 2020 dans l'Hexagone, selon l’étude Vélos & Territoires.

Le rêve ? L’Allemagne, dont le nombre de vélos de fonction serait compris entre 800.000 et un million. 😍

Pour se faire la France a encore quelques efforts à fournir, sans parler du manque d'infrastructures généralisé : pistes cyclables, signalisations, parkings, etc.

Mais, il n’est pas trop tard pour changer la tendance en adoptant ce mode de déplacement écoresponsable et à la portée de tous. Car il faut reconnaître que le vélotaf permet de bien démarrer la journée et de décompresser après une journée de travail bien remplie.  

L’Allemagne l’a fait, et la France a les moyens de suivre ce chemin ! 💪

Alors, tous en selle ! 🚲


Pauline

Brand & Marketing Manager