Tandem black logo

Entre mythe et réalité : 15 idées reçues sur le vélo !

Le vélo quand on est jeune, c’est un passage obligé. Eh oui ! On se souvient tous des journées à dos de bicyclette où l’on rentrait les genoux gonflés, les coudes écorchés et le ventre creux.  

Passé à l’âge adulte, la pratique du vélo c’est une autre histoire : “C’est trop lent, trop fatigant, trop dangereux…” bref, que d’excuses pour éviter de se remettre en selle.  

Aujourd’hui on vous propose de casser les idées reçues, les fondées comme les absurdes :

“Le vélo c’est un loisir, c’est fait pour aller à la plage en tongs”🏖

Alors oui, et non. En effet, le vélo c’est un loisir, car l’on en fait pour se faire plaisir. Si vous voulez vous en servir uniquement pour vous détendre au bassin d'Arcachon c’est d’accord, mais un biclou ça sert aussi à plein d’autres choses.

Le vélo c’est avant tout du sport. Pédaler permet de solliciter l’ensemble de vos muscles, que ce soit les mollets, les cuisses, les abdos, le dos ou encore les fesses.

Si on compare, on observe qu’on élimine 20 à 30% de calories en plus qu’en marchant.

Mais aussi et surtout un mode de déplacement ! En effet, de plus en plus de Français choisissent le vélo comme moyen de transport, que ce soit pour se rendre au travail, aller faire les courses ou encore emmener ses enfants à l’école !

“Je ne peux rien transporter avec un vélo”🎒

FAUX ! Aujourd'hui, de nombreuses solutions de portage existent pour transporter du chargement. On a les paniers à l’avant, les sacoches étanches à l'arrière, et des sacs à dos confortables pour équiper votre biclou, et sinon il existe ce qu’on appelle le “vélo cargo”.

Ces bijoux sont des cycles à deux ou trois roues auxquels sont accrochés une extension à l’avant ou à l'arrière.
Il y a les Triporteurs à trois roues et Biporteurs à deux roues dont la partie avant est constituée d’une caisse portée par deux roues et pouvant transporter 100 Kg de personnes et/ou de marchandises, et les Longtail qui ressemblent davantage à des vélos classiques, avec une partie arrière allongée.
Il est donc tout à fait possible de promener des charges plus ou moins importantes, après en effet, si votre métier est déménageur, le transport de matos sur le vélo ça risque d’être un tantinet compliqué, on vous l'accorde.


“A vélo, j’irais toujours moins vite qu’en voiture”🚘

50 % des trajets quotidiens en France font moins de 7 km et sur cette distance, le vélo est le moyen de transport le plus efficace !

A vélo, vous êtes moins soumis aux problèmes de trafic et avez accès à des pistes qui vous sont réservées et donc interdites aux véhicules motorisés.

Aussi, à voiture en ville il est souvent compliqué de se garer. Aujourd’hui, de plus en plus de places de voiture se transforment en parking vélo, voilà de quoi vous permettre de vous garer simplement et rapidement !

De plus, l’ADEME nous affirme que le vélo est bien le moyen de transport le plus rapide pour les trajets de moins de 5 km ! La vitesse moyenne d’un vélo en ville est de 15 km/h contre 14 km/h pour une voiture. Pour le vélo électrique, la moyenne monte même jusqu’à 20km/h. Alors filez sur les pistes cyclables, empruntez des raccourcis dans les petites rues et gagnez du temps !

Le vélo permet donc de se déplacer rapidement sans dépendre des aléas du métro ou de la circulation.


“Je suis sûr de me faire voler mon vélo”🔒

Tandem2-web-24.jpg

Oui c’est vrai, le vol de vélo c’est fréquent. Quand on s’intéresse aux stats, on remarque que parmi les cyclistes ayant subi un vol, 95% utilisent un antivol de mauvaise qualité et 35% n’ont pas attaché leur vélo à un point fixe.En adoptant de bons réflexes, on peut aisément sécuriser son compagnon de route. Premièrement, il faut toujours penser à attacher son vélo → il est important de bien choisir son emplacement et d'attacher le vélo à un point fixe.Ensuite, il faut bien choisir son antivol. Il existe de nombreuses sortes d’antivol et certains sont bien plus résistants que d’autres (nous vous conseillons d’utiliser un cadenas de type U et de privilégier la clef au code).Et enfin, il est conseillé d’assurer son vélo !

Info bonus : le marquage de vélo est obligatoire pour tous les distributeurs de vélos neufs depuis janvier 2021. Un code unique relié aux coordonnées de son propriétaire est gravé ou collé sur chaque vélo, comme une véritable plaque d’immatriculation ! Ainsi, en cas de vol, si votre vélo est retrouvé par les services de police, il pourra plus simplement vous être restitué. Si vous possédez un vieux bolide, vous pouvez le faire marquer vous-même chez un professionnel, pour une dizaine d’euros.


“Un vélo c’est compliqué à entretenir”🛠

A l’air des tutos et vidéos internet, il n'y a rien de plus simple que d’entretenir un vélo ! La seule chose que ça demande c’est de la rigueur. En effet, si un vélo est entretenu régulièrement, pas besoin de trop se prendre la tête ou de débourser des mille et des cents !
De plus, la plupart du matériel nécessaire vous l’avez déjà probablement à la maison : un sceau, un chiffon, une brosse à dents, des produits nettoyants comme le spray nettoyant vélo ou les lingettes nettoyantes et dégraissantes. Pour ce qui est du reste, un dégraissant, du lubrifiant vélo, de la graisse, et de l'huile pour chaîne de vélo fera l’affaire !

“Ce n’est pas possible de faire du vélo sous la pluie”☔️

Encore une fois FAUX !  Il faut certes adapter sa conduite mais il est tout à fait possible de pédaler quand il pleut.
En effet, rentrer mouillé n’est pas très agréable et c’est pourquoi il est important de bien s’équiper.
Premièrement, il vous faut une veste de pluie qui « respire ». Il s’agit d’une veste imperméable qui laisse passer l’air pendant l’effort. Ensuite vos chaussures doivent être fermées et imperméables. Et enfin, afin de protéger votre pantalon vous pouvez mettre ce qu’on appelle un “sur-pantalon de pluie qui s’enfile facilement au-dessus de vos habits, étant plus large qu’un pantalon normal. Si l’idée de devoir vous équiper à ce point vous embête il y a la solution très pratique du poncho. Il couvre à la fois votre buste, vos cuisses et vos mains.

Par ailleurs, il ne pleut pas si souvent que ça ! Le risque de pluie à vélo est beaucoup plus faible qu’il n’y paraît et largement surestimé ! En effet, si votre envie de faire vélotaf est freinée par cette excuse, Météo France a mené une étude qui vous fera changer d'avis !

Cette étude se base sur des données météo cumulées depuis 2005 dans 16 grandes villes françaises. Elle permet de simuler le nombre de trajets effectués sous la pluie par un vélotafeur utilisant son vélo matin et soir pendant 30 minutes.

On constate : sur un an, les parisiens et les lyonnais sont mouillés seulement 27 fois, les lillois 35 fois, les grenoblois et bordelais 34 fois et les strasbourgeois 28 fois !


“Le vélo c’est pour les fans du tour de France”🚵🏻‍♂️

Ce cliché est celui qui nous fait le plus rire. Il y a quelques années, Ok on vous l'accorde, le vélo ce n’était pas hyper à la mode. Aujourd’hui en revanche on sait que faire du vélo c’est plus que d’enfiler un maillot et un short moulant. En effet, en pratiquer permet de se dépenser, de faire une action d’écologie positive le tout en se faisant plaisir ! On vous laisse checker l’étude « Paris Workplace » de l’IFOP, vous verrez c’est formidable !

Tandem2-web-36.jpg

“Le vélo c’est pour les bobos”💁🏼‍♀️

“Le vélo serait l’outil des privilégiés, ceux qui ne connaissent pas la vraie vie, qui ne mettent jamais les mains dans le cambouis.”

Selon les stats, la proportion des citoyens de l’Union européenne qui utilisent le vélo comme mode principal pour leurs déplacements quotidiens atteint 36% aux Pays-Bas, 23% au Danemark et 22% en Hongrie.
Une grande partie des Européens l’ont bien compris, le vélo c’est pratique ! Ces gens-là ne sont pas bobos, ils sont pragmatiques !

“Le vélo ce n’est pas pour les femmes”👱🏼‍♀️

Très court sera le démenti de celui-ci parce que sérieusement, en 2021 on est encore en train de se poser cette question ?

Le vélo c’est pour tout le monde, et depuis 2020 on observe de nombreux mouvements de femmes qui essayent de faire évoluer les mentalités comme : “Femmes en mouvement” par exemple qu’on apprécie tout particulièrement !

D’ailleurs, cadre ouvert ou cadre fermé, il n'y a pas de règles, faites comme bon vous semble !

Tandem2-web-16 (1).jpg

“Ce n’est pas pratique pour aller au taff, en costume ou en robe, c’est salissant”👔

Pour régler ce petit “désagrément” plusieurs solutions sont possibles.

Premièrement, le choix du cadre. Si l’on cherche la praticité pour pouvoir porter des vêtements tels que des jupes ou encore des costards, le cadre ouvert est idéal.

Ensuite, pour éviter les projectiles provenant des roues, vous pouvez installer des gardes boues, ça fonctionne très bien !

Et enfin, pour ce qui est de la chaîne, il y a l’option vélo à courroie. Plus de soucis de graisse sur vos mollets ou votre costume trois-pièces. De plus, les pignons crantés qui composent la courroie ont été conçus pour repousser la poussière et la boue !

“T’es bien mignon, mais j’habite trop loin du boulot, je ne vais pas y aller à vélo”⏱

Si, c’est largement faisable ! 60 % des Français habitent à moins de 10km de leur lieu de travail et cette distance se fait en 30 min en vélo électrique et à peine plus de 40 min pour un vélo classique.  

Si vous habitez trop loin et que vous deviez prendre obligatoirement un transport pour vous rendre au travail, il y a toujours la solution du vélo pliant !

Un peu de vélo pour aller à la gare, hop on plie le vélo pour le mettre dans le train, et à l’arrivée on le déplie pour faire le reste du trajet, pratique non ?

“Le vélo électrique ce n’est pas du sport”💪🏼

Permettez-nous de vous contredire sur ce point.
Au même titre que de nombreux sports, pédaler booste la mémoire, stimule les neurones et améliore les capacités cognitives !

Le VAE permet aussi de solliciter pas moins de 32 muscles lors du pédalage, et 1h de pratique par jour équivaut à une dépense de 250 calories en moyenne pour une femme de 60 kg et 320 pour un homme de 70 kg, pas mal non ?

De plus, les disciplines à vélo électrique se démocratisent et l’on voit apparaître des compétitions tels que le championnat de France de VTTAE (vélo Tout-Terrain à Assistance Électrique)

Alors, convaincus ?

“Je veux bien, mais le vélo en ville c’est dangereux”⚠️

En vérité, ce qui est dangereux à vélo c’est l’environnement car statistiquement, le vélo est le mode de transport individuel le moins dangereux.

Sans la protection de l’habitacle d’un véhicule, quand on n’a pas l’habitude de rouler à vélo, on peut avoir l’impression de ne pas être en sécurité dans la circulation. Cette impression de danger est réelle, mais disproportionnée par rapport à la réalité.

Une étude hollandaise portant sur 107 pays révèle que plus le nombre de cyclistes augmente, plus le risque d’accident diminue.

Tandem2-web-87.jpg

En effet, plus les cyclistes sont nombreux, plus ils amènent les automobilistes et motards à lever le pied. De plus, dans une ville cyclable, on s’habitue à la présence  de cyclistes, on sait qu’il est possible d’en croiser et de ce fait on y prête plus attention. Pour se sécuriser au maximum, il a des astuces simples mais efficaces. D'abord, il est important de choisir un itinéraire adapté comme des petites rues tranquilles,  des chemins de remembrement ou encore les pistes cyclables.Aussi, vous pouvez opter pour des vêtements clairs et voyants ! Ne lésinez pas sur la visibilité, elle est primordiale pour être en sécurité ! Chasuble, éclairage, tenue, tout doit y passer. Et enfin, si le port du casque n’est pas obligatoire, il reste cependant vivement conseillé !

“Le vélo c’est pas sexy et ça fait transpirer”  😰

Alors oui, le vélo au début ça fait mal aux fesses. C’est comme tout, c’est une question d’habitude ! Après si vous voulez, il y a toujours la possibilité de choisir une selle confortable ou d’acheter un couvre selle bien moelleux !

Pour ce qui est de la transpiration, soyons honnêtes : la course dans les escaliers, le métro bondé qui se retrouve bloqué en heure de pointe, ça ne vous a jamais fait transpirer ?  

Alors oui, pédaler fait brûler des calories, ça donne chaud et potentiellement ça fait transpirer mais il y a un rythme à prendre ! Plus on s’habitue à pédaler, plus c’est simple et moins on transpire. Ensuite, avec le temps, on apprend à se vêtir en fonction de la météo !

Quand on regarde, 75% des trajets quotidiens font moins de 5 km, 50% moins de 10k et
42% des trajets de moins d’1 km se font en voiture ! Si vous enfourchez votre biclou pour si peu de trajet, pas sûr que votre postérieur en pâtisse et que votre maillot soit trempé  !

“Je ne vais pas me mettre au vélo, si c’est pour m’exposer davantage à la pollution”💨

Alors non ! Il faut savoir que les piétons et les cyclistes sont plus épargnés des risques liés à la pollution. Selon les différentes études menées en France, on constate que les niveaux de polluants dans l’habitacle sont en moyenne 1,5 fois plus élevés que ceux auxquels sont exposés les cyclistes empruntant le même parcours, car l’habitacle des voitures conserve l’air pollué et n’est pas ou peu renouvelé, les polluants ne peuvent donc pas s’évacuer !

Pour les cyclistes et piétons, l’air est donc continuellement renouvelé !

Pour les jours de pic de pollution, on vous invite à rouler à allure modérée pour éviter d'hyper ventilé et donc d'inhaler plus de polluants.

Vous voilé donc bien armés pour répondre aux anti-vélos qui voudraient vous décourager de vous mettre en selle 😁. Tenez bon vous faites le bon choix soyez-en persuadés ! 💪😍

Pauline

Brand & Marketing Manager